Kinésiologue et professionnel de la santé ayant une approche en kinésiologie appliquée, c’est quoi la différence?

Plusieurs patients confondent la profession de kinésiologue et le professionnel de la santé ayant une approche en kinésiologie appliquée. Ces deux appellations sont très similaires et la confusion entre les deux est fréquente. Pourtant, il s’agit de deux concepts complètement différents. En effet, le kinésiologue détient un baccalauréat en kinésiologie, alors que la kinésiologie appliquée est une méthode diagnostique utilisée par d’autres professionnels et qui fait appel à plusieurs outils d’évaluation fonctionnelle. Les informations ci-dessous vous permettront de mieux comprendre la différence.

Tout d’abord, le kinésiologue détient un baccalauréat en kinésiologie et se définit comme un spécialiste de l’activité physique. Il «évalue la capacité physique, analyse le mouvement et prescrit des programmes d’activités physiques adaptés à des fins récréatives, de prévention et de réadaptation ou de recherche de performance de haut niveau. Également, il peut être appelé à promouvoir l’activité physique auprès de clientèles ciblées. Ce spécialiste travaille dans des équipes pluridisciplinaires dans les CSSS, les CIUSSS, les CHU et les centres médico-sportifs. Il œuvre également dans les centres de conditionnement physique, les centres communautaires et de loisirs, les clubs et les fédérations sportives, les municipalités, les entreprises privées et les organismes gouvernementaux. » (Site internet de l’Université de Montréal)

De son côté, le professionnel de la santé ayant une approche en kinésiologie appliquée utilise une méthode diagnostique qui fait appel à plusieurs outils d’évaluation fonctionnelle tels que la posture, la démarche, l’amplitude de mouvement, la palpation statique/dynamique et le test musculaire. Le test musculaire sert d’évaluation neurologique fonctionnelle. La pratique de la kinésiologie appliquée est limitée aux professionnels de la santé habilités au diagnostic. Au Québec, les professionnels de la santé ayant droit au diagnostic sont, entre autres, les médecins, les dentistes, les chiropraticiens et les podiatres. Les kinésiologues, à titre d’exemple, ne font pas partie des professionnels de la santé ayant droit au diagnostic.

La formation en kinésiologie appliquée est donnée par des personnes diplômées du Collège International de Kinésiologie Appliquée (ICAK). L’apprentissage de la kinésiologie appliquée est complémentaire à la formation de base du professionnel de la santé. Ainsi, tous les outils utilisés en kinésiologie appliquée permettent de bonifier les examens de base du professionnel (ex. anamnèse (historique de la problématique), tests orthopédiques, examen neurologique, examen radiologique, etc.). Chaque professionnel de la santé est tenu d’utiliser la kinésiologie appliquée en respectant les limites de son champ d’expertise, ce dernier étant défini par son ordre professionnel.

En résumé, le kinésiologue est un spécialiste de l’activité physique qui évalue la capacité physique, analyse le mouvement et prescrit des programmes d’activités physiques adaptés. De son côté, le professionnel de la santé ayant une approche en kinésiologie appliquée est habilité au diagnostic et a recours à plusieurs outils d’évaluation fonctionnelle afin de bonifier ses examens de base. Ainsi, le kinésiologue ne fait pas de kinésiologie appliquée et le professionnel de la santé ayant une approche en kinésiologie appliquée n’est pas kinésiologue.

Néanmoins, mentionnons que certains professionnels de la santé ayant une approche en kinésiologie appliquée sont également kinésiologues à la base. En effet, les diplômés du programme de kinésiologie poursuivent parfois leur étude dans un autre programme de la santé (ex. Doctorat de premier cycle en chiropratique) leur permettant éventuellement de pratiquer la kinésiologie appliquée.

Justin Jefferson-Falardeau, chiropraticien

Pour plus d’informations :

www.kinesiologue.com

www.icakcanada.ca